Les vidéos, levier de référencement, encore faut-il qu’elles soient référencées et bien référencées !

Une vidéo c’est dynamique et percutant. Si elle est originale, humoristique, intéressante, elle sera visionnée mais aussi sera aimée, commentée et même partagée. Les utiliser est véritablement un levier positif.

Si le référencement d’un site est primordial, celui d’une vidéo est tout aussi important. Une vidéo qui n’est pas vue ne vous apportera aucun bénéfice n’est-ce-pas ? Et pour être vu au milieu de milliers ou millions de vidéos, cela demande une bonne, pour ne pas dire parfaite, connaissance des techniques de référencement de vidéos.

Quelle plateforme utiliser pour mettre en ligne sa vidéo ?

On sait que Google est le premier moteur de recherches, que Youtube est le second, et que les deux sont mariés. Vous êtes nombreux de ce fait à penser que se limiter à YouTube est largement suffisant. Et pourtant non. N’hésitez pas à diffuser sur les différentes plateformes existantes.

A l’inverse, négliger Google et YouTube serait une grave erreur !

 

Pourquoi référencer ses vidéos ?

Parce qu’elles sont de plus en plus suggérées par les moteurs de recherches en réponse aux requêtes des Internautes. Elles sont aussi particulièrement appréciées de ces derniers. Il est plus simple et plus dynamique de regarder et écouter que lire, d’où que l’on soit, quel que soit le sujet.

Bien référencer c’est gagner en visibilité et on le sait, la concurrence est forte sur la toile et aujourd’hui s’accentue pour ce qui concerne les vidéos. Profitez du créneau car le référencement en la matière n’est pas encore aussi bien maitrisé et mis en œuvre qu’il ne l’est pour les sites.

Et des vidéos vues, partagées, ce sont des prospects captés et qui peuvent être amenés, par ce biais, sur votre page.

Quel que soit votre secteur d’activité, la vidéo vous sera toujours favorable. Sachez saisir cette opportunité.

Comment bien se positionner ?

Concentrez-vous sur des points clefs :

  • Les mots clefs
  • Le contenu pertinent
  • La qualité de l’image et du son
  • Le choix de la miniature
  • L’utilisation des mots clefs dans la description et dans les sous-titres
  • Une description riche mais synthétique, mettant en avant les points forts
  • Le renseignement intégral des informations dans les fiches de chacune des plateformes
  • L’inclusion de Netlinking avec des liens de qualité plutôt qu’en quantité

L’ABC du référencement naturel

Également appelé « Search Engine Optimization » ou SEO, le référencement naturel est un ensemble de techniques web visant à optimiser la visibilité d’un site internet sur les résultats des moteurs de recherche (SERP): Google, Yahoo, Bing… Grâce aux différentes actions que l’on mène, on peut bénéficier d’un trafic de qualité sur le long terme.

L’importance du référencement naturel

En France, 95 % des recherches sont effectuées sur Google. Il serait donc dommage de ne pas profiter de cette occasion pour augmenter le nombre de visiteurs sur son site web grâce à l’optimisation de son référencement. Le géant américain d’Internet se base sur une longue série d’algorithmes pour déterminer la qualité et la pertinence de chaque page d’un site web.

Sans un suivi technologique adapté et une mise à jour régulière de sa stratégie de référencement, son site perdra facilement son classement sur les SERPs des moteurs de recherche. Logiquement, cela impacte sur le nombre de visiteurs de son site et réduit automatiquement le nombre de prospects et clients susceptibles d’acheter son produit ou son service.

Les stratégies de référencement naturel

Afin de se démarquer de la concurrence et optimiser le positionnement de son site sur les moteurs de recherche, il existe quelques techniques à adopter :

L’optimisation sémantique

Les internautes, et donc les prospects et clients, qui font des recherches sur internet utilisent des mots ou expressions clés pour trouver les produits ou services dont ils ont réellement besoin. L’optimisation sémantique consiste en effet à choisir les bons termes sur lesquels se positionner à travers des articles, et cela en rapport à l’activité de son entreprise. Il faut ainsi les intégrer dans chacun des éléments de son site : URL, titre de la page, corps du texte, image. Encore faut-il trouver les bons mots ou expressions clés pour se démarquer de la concurrence, sans en abuser l’utilisation pour autant au risque d’être pénalisé par les moteurs de recherche.

L’optimisation du contenu éditorial

Pour Google, le contenu est « Roi ». C’est un élément important destiné à renseigner et à attirer le visiteur. Il doit ainsi être clair, concis, pertinent et surtout répondre aux attentes de l’internaute. Le contenu éditorial regroupe aussi bien les éléments textuels que visuels (images, vidéos). Même si les algorithmes de Google ne savent pas encore lire, du moins pour le moment, ils savent reconnaître et interpréter un contenu de qualité et pourvu de sens grâce aux champs sémantiques et lexicaux qui entourent l’article proprement dit. Mieux vaut donc ne pas désigner sur ce détail et créer un contenu de qualité, et surtout original (qui n’est pas encore disponible sur d’autres sites).


Le web génère de nouveaux métiers d’avenir

Depuis l’explosion d’Internet, de nouvelles professions sont apparues pour durer. Se former à l’informatique et aux métiers du web semble être la meilleure alternative pour les jeunes générations. Ci-dessous vous trouverez certaines vocations et profils essentiels au développement d’une entreprise. L’objectif est de définir les métiers les plus prisés par les entreprises afin de répondre aux multitudes de besoins en effectif dans ce domaine. Connaitre les professions d’avenir permet de mieux préparer le sien et de diminuer ainsi le taux de chômage.

Les 3 catégories de métiers du web

Nous allons nous pencher sur 3 catégories de professions regroupant les métiers principaux :

  • Professions liées à l’écrit et au contenu
  • Professions liées au webmarketing
  • Professions liées aux réseaux sociaux
  • Les professions liées à l’écrit et au contenu

Le Brand content Manager : expert de la production éditoriale et travail avec les agences de communication. Il est chargé de plusieurs missions, dont la création de contenu, la supervision des budgets et l’exécution d’une commande.

Le Chef de projet SEO : consultant en référencement naturel qui se spécialise dans l’étude des mots-clés et des algorithmes des divers moteurs de recherches. Son objectif est d’améliorer la visibilité de la marque pour laquelle il travaille.

Le journaliste web : se charge de rédiger et de publier des articles en suivant la ligne éditoriale de son client et en vérifiant que ses sources sont bonnes.

  • Les professions liées au webmarketing

Le Traffic Manager : se spécialise dans la gestion du trafic des différents sites dont il est chargé. Son objectif est d’accroitre la visibilité de son entreprise et d’acquérir plus de contact afin de maximiser les ventes.

L’Account Manager : négociateur, il attire et gère les clients d’une enseigne, puis développe la stratégie de vente de celle-ci.

  • Les professions liées aux réseaux sociaux

Le Social media Manager : expert du numérique, il améliore l’image d’une marque et la dimension stratégique sociale de celle-ci.

Le Community Manager : anime et fédère les communautés dont il est responsable. Par diverses actions, il suscite l’intérêt et l’adhérence des internautes. Il est un expert communicant et un exécutant sur les réseaux sociaux.